L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats a tenu à dénoncer jeudi la réaction à ses yeux "insuffisante" ainsi que la volonté de taire "autant que possible" de l'entreprise Ferrero après la découverte dans plusieurs pays européens de cas de contaminations aux salmonelles consécutives à la consommation de chocolat Kinder.

Si une contamination par la salmonelle est toujours possible, reconnaît Test-Achats dans son communiqué, ce qui n'est en revanche pas acceptable aux yeux de l'organisation de défense des consommateurs c'est que l'entreprise semble avoir été au courant de la situation dès le mois de décembre de l'année dernière et qu'elle n'a apparemment pas réagi de manière suffisamment décisive, selon l'organisation.

"Il semble que Ferrero ait voulu taire l'affaire autant que possible: d'une part par un rappel trop modeste, d'autre part en ne signalant pas le problème à l'AFSCA, ni en le rendant public. Pour nous, c'est le signe que le système d'autocontrôle n'a pas suffisamment fonctionné dans ce cas", souligne Jean-Philippe Ducart, le porte-parole de Test-Achats.

L'organisation ajoute par ailleurs avoir adressé une liste de questions à l'Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca) concernant d'éventuels problèmes survenus dans d'autres usines et sur la contamination d'autres produits de la gamme Ferrero.Test-Achats a également indiqué avoir demandé à l'Afsca depuis quand elle est au courant du problème avant de réclamer des éclaircissements sur les prochaines étapes.

Au moins 105 personnes ont été infectées à ce jour en Europe et au Royaume-Uni par la bactérie après avoir consommé des produits chocolatés Ferrero. En Belgique, l'Afsca annonçait mercredi enquêter sur une vingtaine de cas possibles.