Luxembourg La minorité relève des contradictions par rapport aux lignes de conduite de 2013.

Contacté par plusieurs promoteurs de parcs éoliens, le collège communal de Houffalize a établi un cahier des charges. L’objectif est double : faire bénéficier les citoyens des retombées économiques et cadenasser les implantations afin d’en limiter l’impact. Ces nouveaux critères ont fait réagir la minorité au récent conseil communal.

"Nous avons relevé bon nombre de contradictions par rapport aux lignes de conduite approuvée en novembre 2013", a indiqué Bernard Deumer. "En effet, alors qu’il avait été convenu d’éviter un effet de mitage du paysage, vous autorisez, à présent, huit éoliennes à Mabompré, dix sur Les Tailles et plus, peut-être, avec le projet Aspiravi-Storm qui porte sur dix mâts en plus à Mabompré. Ainsi, il pourrait y en avoir 26 au total dans notre commune."

La distance par rapport aux zones d’habitat et la limitation aux parcelles publiques ont également été contestées. "Vous aviez fixé une distance supérieure à celle inscrite dans le cadre éolien afin de garantir une bonne qualité de vie sur le territoire du parc naturel : vous n’en tenez plus compte", a déploré Bernard Deumer. "Si vous respectez vos propres recommandations de 2013, à savoir 1 000 mètres minimum des habitations et 1 000 mètres minimum entre éoliennes, il est impossible d’en placer huit à Mabompré et dix en Cedrogne."

L’échevin Philippe Cara a répondu point par point précisant d’abord, sur le nombre de mâts, qu’à l’heure actuelle, il est impossible de le déterminer avec précision, mais qu’en tout état de cause le cahier des charges n’en prévoit pas plus de huit à Mabompré et de dix à Les Tailles. Il a rappelé, par ailleurs, que, quelle que soit la position communale, des éoliennes, il y en aura en raison de la configuration des lieux.

"Si les parcelles publiques sont privilégiées, c’est précisément en raison des rentrées financières qu’elles généreront pour tous les citoyens", a-t-il conclu. "Notre massif forestier se prête à l’implantation d’éoliennes car il est fracturé par une autoroute. On se montre proactif en établissant un cahier des charges."

Au vote : majorité contre opposition.