La phase ascendante se poursuit mais le nombre d’hospitalisations reste stable.

En province de Luxembourg, la phase ascendante de l’épidémie de coronavirus se poursuit. Dimanche, le nombre de cas de Covid-19 confirmés par des tests depuis le début de l’épidémie s’élevait à 614, soit 93 de plus en 24 heures.

En une semaine, le nombre de cas recensés a quasi triplé : 210 (29 mars), 235 (30 mars), 252 (31 mars), 272 (1er avril), 347 (2 avril), 411 (3 avril), 521 (4 avril) et 614 (5 avril).

Ces données chiffrées, fournies par Sciensano, l’institut scientifique de référence en épidémiologie des maladies infectieuses, sont, selon le Docteur Didier Neuberg, directeur général aux affaires médicales à Vivalia, à prendre avec précaution.

"La province de Luxembourg reste en dessous de la moyenne nationale tant au niveau du nombre de décès qu’en termes de personnes hospitalisées et aux soins intensifs si l’on prend un ratio par rapport à 100 000 habitants", précise-t-il. "Par exemple, sur base de ce ratio, il y a eu dans la province moins de deux décès par 100 000 habitants."

En effet, alors que le nombre de cas avérés s’élevait, samedi, à 521, le même jour, on dénombrait 113 personnes hospitalisées dont 25 aux soins intensifs et 20 sous respirateur. Ce jour-là, le nombre de nouvelles sorties de l’hôpital lors des dernières 24 heures (14) était plus élevé que le nombre de nouvelles entrées (11). Entre le 29 mars et le 4 avril, les hospitalisations restent stables : 101 (29/3), 116 (2/4) et 113 (4/2). Les postes médicaux avancés installés à l’entrée des urgences à Bastogne, Libramont, Marche-en-Famenne et Arlon restent en stand-by.

Selon le Docteur Didier Neuberg, l’écart entre les hospitalisations et le nombre de cas avérés s’explique, notamment, par l’augmentation du nombre de résidents diagnostiqués positifs au Covid-19 dans les maisons de repos. La plupart de ces personnes âgées ne sont, en effet, pas hospitalisées. Dans les homes où plus de cinq cas ont été recensés, comme à La Bouvière à Vielsalm, tous les résidents sont considérés comme potentiellement porteurs du virus.

Nadia Lallemant