La direction de l’intercommunale de soins de santé Vivalia vient de faire le point sur les hospitalisations et la situation dans ses quatre maisons de repos en province de Luxembourg.

 " On constate une nette baisse des hospitalisations dans les unités Covid classiques", précise le directeur général Yves Bernard. "En effet, 155 personnes sont hospitalisées ce lundi, soit une diminution de près de 20 patients en une semaine. A Arlon, 60 lits sont occupés, au CHA à Libramont, 53 et, dans les hôpitaux de l’IFAC, à Bastogne et Marche, 42."

Yves Bernard précise que la situation reste toutefois très tendue aux soins intensifs.  " 38 lits USI restent occupés ; 16 à Arlon, 11 au CHA et 11 à l’IFAC, soit un de moins qu’il y a une semaine. Le pic a probablement été atteint, samedi, avec 43 patients aux soins intensifs. Il a fallu ajouter un lit non Covid aux 42 prévus dans la phase 2 B." Trois patients ont, par ailleurs, été transférés dans des hôpitaux en Flandre.

En une semaine, on est passé de 213 à 193 hospitalisations. Si le pic semble franchi, la vigilance reste de mise. " On constate, semble-t-il, les effets des mesures prises par le gouvernement fédéral, comme la fermeture de l’Horeca", souligne le docteur Didier Neuberg, directeur général aux affaires médicales.  " Cela dit, je reste prudent. Tant qu’un vaccin n’est pas disponible, nous ne sommes pas à l’abri d’une troisième vague. Le virus circule toujours. Une nouvelle augmentation des contaminations est à craindre après Noël-Nouvel An."

Dans les quatre maisons de repos gérées par Vivalia, la situation est sous contrôle.  "La séniorerie de Sainte-Ode a été déconfinée", précise Olivier Binet, directeur général adjoint en charge du pôle extra hospitalier.  " La situation s’améliore aussi à Chanly mais le confinement reste de mise. Une amélioration a également été constatée à Vielsalm. A Virton, aucun cas n’a été décelé."