Le directeur général de Vivalia, Yves Bernard, et le docteur Didier Neuberg, directeur général aux affaires médicales, viennent de faire le point sur la situation dans les hôpitaux de la province de Luxembourg.

Ce mardi, 39 patients – 16 aux CSL, 10 au CHA et 13 à l’IFAC – sont hospitalisés aux soins intensifs. Le 20 octobre, ils étaient 17, le 27 octobre, 27. La croissance est de plus de 125 % . Dans les unités Covid classiques, ils sont 174, soit 52 aux CSL, 60 au CHA et 62 à l’IFAC. Le 20 octobre, ils étaient 70, le 27 octobre, 123. En quinze jours, le nombre d’hospitalisations a augmenté de 148 %.

Avec un total de 213 patients Covid, le cap des 200 hospitalisations a été franchi : une situation alarmante que les responsables de Vivalia n’auraient jamais imaginée il y a un mois. Alors que la phase 2 B est opérationnelle depuis lundi, le seuil est déjà presqu’atteint.  "Nous sommes au bout de cette ultime phase", a souligné le docteur Didier Neuberg. "Il reste deux lits libres pour les patients Covid aux soins intensifs. Nous allons suivre les recommandations du fédéral et créer des lits intermédiaires équipés d’oxygène à haut débit. »

Dans ce contexte de crise, Vivalia a dégagé un budget de 300 000 euros pour l’achat de respirateurs et d’appareils à oxygène haut débit. Selon le docteur Neuberg, en province de Luxembourg, la progression des hospitalisations se poursuit. Le pic n’est, semble-t-il, pas encore atteint. Cette deuxième vague est bien plus grave que la première. Si les hôpitaux arrivent à saturation, des patients pourraient être transférés en Flandre, en Allemagne ou au Luxembourg.