Le gouverneur de la province de Luxembourg vient de prendre un nouvel arrêté dans le cadre de la crise sanitaire. Les derniers rapports montrent, en effet, une forte augmentation de tous les indicateurs épidémiologiques liés au Covid-19.

"La province de Luxembourg est malheureusement particulièrement concernée par ce constat", souligne Olivier Schmitz. "En raison d’une croissance du nombre d’infections et d’hospitalisations, ainsi que d’une augmentation alarmante du taux de positivité et du nombre de reproduction, la province est placée en niveau d’alerte 4, soit le niveau d’alerte maximal."

Dans ce contexte, en complément des mesures fédérales, le gouverneur a décidé de prendre un arrêté dont les mesures entreront en vigueur ce samedi.

En ce qui concerne le port du masque, il est obligatoire de détenir un masque sur soi lorsque l’on se trouve sur la voie publique de façon à pouvoir le porter lorsque cela est obligatoire. Il est obligatoire sur les marchés, fêtes foraines, foires, salons, événements sportifs, cimetières, dans les files d’attente, bâtiments publics et aux abords des écoles.

Dès ce samedi, les buvettes, cafétérias et autres débits de boisson des infrastructures sportives sont fermés. Aucune vente ou distribution de boisson lors des événements sportifs (en ce compris les entraînements) n’est autorisée. Les vestiaires et douches sont réservés exclusivement aux pratiquants et encadrants (entraîneurs, kinés, délégués) et toute consommation d’alcool y est interdite. Les vestiaires doivent être fermés quarante-cinq minutes après la fin de l’activité sportive.

Le gouverneur ajoute qu’un responsable Covid doit être désigné dans chaque ASBL et association. Celui-ci sera chargé de veiller à la mise en place et au respect des mesures lors d’événements. La consommation d’alcool est, par ailleurs, interdite sur la voie publique, comme toute activité de porte-à-porte.

«Je suis pleinement conscient de la portée de ces mesures. La circulation du virus doit absolument diminuer, sans quoi de nouvelles mesures devront être prises. J’en appelle donc à la conscience de chacune et chacun pour un respect strict de ces règles. Prenez soin de vous et des autres », conclut-il.