Luxembourg Les dealers vendaient sur Barvaux, le parquet a requis 30 et 8 mois d’emprisonnement

Deux hommes originaires de la région liégeoise sont actuellement poursuivis devant le tribunal correctionnel de Marche pour trafic de stupéfiants à Barvaux-sur-Ourthe. Les deux suspects ont été interceptés fin mai à bord d’une voiture en possession de cocaïne. Drogue que l’un des suspects avait cachée dans des œufs Kinder dissimulés dans son slip.

Tout est parti de devoirs d’enquête visant à identifier un certain Dris, suspecté d’être au cœur d’un important trafic dans la région de Barvaux. Parmi ses clients, plusieurs revendeurs, dont l’une affirme qu’elle lui achetait plusieurs centaines de grammes à chaque transaction. Des informations recueillies sur le profil Facebook du fameux Dris ont permis aux enquêteurs de l’identifier comme l’un des prévenus aujourd’hui poursuivis devant le tribunal correctionnel de Marche.

"Mais l’enquête a eu du mal à avancer, car Dris changeait constamment de numéro de téléphone", souligne le substitut du procureur. Jusqu’au 26 mai dernier, date à laquelle les policiers ont appréhendé les suspects après avoir repéré leur manège du côté de Barvaux. Toujours placé en détention préventive, Dris (un surnom) reconnaît avoir trempé dans les stupéfiants, mais pas pour s’enrichir. "J’ai pas fait de bénéfices. Je suis un consommateur et je ne vends que pour ma consommation", explique-t-il à l’audience. "À l’époque, je consommais 3-4 grammes par jour. Maintenant j’ai arrêté. Je fais du sport… La cocaïne c’est purement psychologique. En même temps, en prison, je n’ai pas le choix."

Libéré sous condition , son comparse, celui qui dissimulait la drogue dans son slip, s’est fait représenter par un avocat à l’audience. "Il n’a rien à voir avec mon affaire", poursuit le principal intéressé. "Il était dans la voiture avec moi, c’est tout."

Dris affirme avoir vendu pendant un peu plus d’un mois. Pour le parquet, la période infractionnelle s’étend sur deux ans. "Nous avons quelqu’un qui vend de la cocaïne de manière organisée, en dehors de la région où il vit. Il s’est fait son petit marché sur Barvaux."

Le parquet réclame 30 mois pour Dris, sans s’opposer à un sursis probatoire, 8 mois pour l’autre prévenu. Jugement le 8 novembre.

N.P.