Mercredi dans la soirée, le corps sans vie d’Antoine Marchal, un habitant de Bomal-sur-Ourthe (Durbuy), âgé d’une cinquantaine d’années, a été découvert à son domicile, rue Trieux. Selon certaines informations rapportées par nos confrères de l’Avenir, il aurait été massacré.

"La police m’a averti dans la nuit de mercredi à jeudi", souligne le bourgmestre de Durbuy, Philippe Bontemps.  " Un médecin légiste et des agents du laboratoire de la police fédérale se sont rendus sur place. Ce décès a été qualifié de suspect. Je n’ai reçu aucune information sur les circonstances dans lesquelles ce Durbuysien a perdu la vie."

Le bourgmestre précise qu’Antoine Marchal vivait seul. C’est l’un de ses frères, inquiet de ne plus avoir de ses nouvelles depuis quelques jours, qui a fait la macabre découverte. Selon ses dires, son frère aurait été assassiné.

Le procureur du Roi Etienne Donnay précise que l’affaire a été mise à l’instruction. Actuellement, le parquet ne souhaite faire aucun commentaire. L’enquête se poursuit.