Des actions pour le pouvoir d’achat ont été menées, vendredi, en province de Luxembourg sous l’impulsion des syndicats, en front commun.

Des barrages filtrants et des piquets de grève ont été installés à l’entrée de certaines entreprises, comme Burgo à Virton, L’Oréal à Libramont ou encore Unilin (anciennement Spanolux) à Vielsalm.

Le secrétaire régional de la FGTB Luxembourg, Joël Thiry, précise que des entreprises étaient à l’arrêt, pendant toute la journée, en raison de l’absence de la quasi-totalité du personnel. Il cite Eurolocks à Bastogne et Trico à Aubange.

" Les grévistes étaient présents en nombre dans beaucoup d’autres entreprises, poursuit-il. A Libramont, des tracts ont été distribués à l’entrée du Delhaize et de l'Aldi."

Une cinquantaine de Luxembourgeois affiliés à la FGTB ainsi que des militants de la CSC, issus de la province de Luxembourg, se sont rendus à Namur pour participer à la manifestation organisée dans la capitale wallonne.

Les principales revendications ? Une réduction définitive de la TVA à 6% pour l'électricité et le gaz naturel, un élargissement du groupe cible pour le tarif social, l’introduction d'un système de cliquet inversé sur les prix de l'énergie et des carburants afin qu'ils soient corrigés ainsi que le maintien de l'indexation automatique des salaires.