Le 12 juin dernier, quatre hommes étaient privés de liberté à l’issue d’un simple contrôle routier. À bord de leur véhicule, les policiers avaient découvert plusieurs sacs contenant bijoux, argent liquide, manette de console et jeux vidéo. Une heure plus tard, les mêmes policiers apprenaient de la centrale qu’un vol avec effraction avait été signalé dans le village voisin d’Ochamps (Libin), à la croisée des grands axes N89-E411. 

Les quatre suspects se retrouvent aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau. « Ce n’est pas la première fois que ce paisible petit village ardennais est la proie de personnes venues y commettre des vols », constate la substitute du procureur du Roi. La propriétaire de lieux parties travailler, les malfrats en avaient profité pour s’introduire à l’intérieur en brisant une vitre à l’arrière du bâtiment. C’est le beau-père qui a donné l’alerte après avoir constaté des agissements suspects autour de la maison. 

Le parquet requiert 2 ans d’emprisonnement à l’encontre de deux des prévenus, 20 mois seulement à l’encontre des deux autres en raison de l’absence d’antécédents judiciaires. Placés en détention préventive depuis trois mois, les intéressés multiplient aujourd’hui les excuses et sollicitent un sursis. Certains évoquent leurs proches, leurs enfants, qu’ils n’ont plus revus depuis leur incarcération. « Ça ne les dérange pourtant pas d’aller retourner la chambre d’un enfant pour emporter ses jeux et les petites dringuelles qu’il avait mises de côté », souligne la magistrate. Le jugement sera prononcé le 24 septembre.