Les navetteurs qui se rendent en train à Arlon via la ligne 162 protestent. En cause ? La suppression de certains trains.  " J’avais l’habitude de prendre le premier train pour Arlon au départ de Libramont à 5 h 23 ", explique un usager.  " Ce train me permettait d’avoir la correspondance avec le train L5806 au départ d’Arlon à 6 h 05 pour Luxembourg. Ce lundi, ce train a été supprimé. Je dois attendre le suivant, à 6 h 27, ce qui ne me permet plus d’arriver à Luxembourg avant 7 h du matin."

Les navetteurs de Neufchâteau, Marbehan, Habay, Stokem, et Viville sont également impactés par cette suppression de trains. "Certaines personnes ont des horaires à respecter et maintenant n’ont plus le choix : elles doivent  prendre leur voiture pour aller gonfler le parking d’Arlon ou bien elles ne prennent plus du tout le train", se désole-t-on.

Les voyageurs se demandent, par ailleurs, pourquoi il y a trois trains, via la ligne 162, au départ de Libramont pour Arlon, dont deux marquent les arrêts omnibus jusqu’à Arlon, sur un intervalle de 25 minutes. Les Amis du Rail en ont informé le ministre François Bellot.

"Il ne faudra pas s’étonner si à l’avenir encore moins de navetteurs prennent le train au profit de la voiture", souligne le porte-parole Michaël Jacquemin.  "Lors d’une visite de chantier à Franière, j’ai pu m’entretenir avec d’autres associations ainsi que le ministre François Bellot. Il nous indiquait qu’en raison de la crise sanitaire, la SNCB n’avait en ce moment qu’un taux moyen d’occupation de 55%. Le télétravail mis en place dans les entreprises n’y est, certes pas étranger."

En ce qui concerne la suppression de trains sur la ligne 162 Libramont- Arlon, le porte-parole de la SNCB Vincent Bayer précise qu’il s’agit d’une adaptation d’horaires liée aux travaux.  " Certains jours du 7 septembre au 1er octobre, en raison de travaux effectués par Infrabel, le parcours et l'heure de départ de certains trains L Libramont - Arlon sont adaptés.Le planificateur de voyages tient déjà compte de ces adaptations."