Dans un communiqué de la Ville, le bourgmestre, André Bouchat, se félicite de l’action des services de la zone, laquelle a permis de juguler ce phénomène. «Cette problématique, qui crée de l’insécurité, était particulièrement présente au mois de mai, avec un pic d’appels à la police, explique-t-il. Je constate que les recherches des services de police de 1re ligne et leur présence ont permis l’identification et l’interpellation de plusieurs conducteurs de véhicules de type sportif.»

Plusieurs procès-verbaux ont été rédigés par la police, et une très sérieuse mise en garde a été faite aux conducteurs sur la dangerosité de leur comportement. Aujourd’hui, la situation s’est apaisée selon les services de police, avec une très forte diminution des appels. Pour le bourgmestre, si le phénomène ressurgissait, il ne faut pas hésiter, dans le chef des citoyens, à contacter les services de police (101). «C’est la police elle-même qui le suggère, précise-t-il. Il est important de spécifier le lieu et, si possible, une description du véhicule (voiture ou moto). Avec ces éléments, l‘identification est beaucoup plus rapide et cela permet à la police d’être proactive.»