Le corps du jeune pompier bruxellois, Corentin Polsenaere, 34 ans, a été retrouvé dans l’Ourthe au Pont de Monville, ce mardi après-midi.

Le parquet du Luxembourg précise que la dépouille a été repérée par l'hélicoptère avant d'être remontée par des plongeurs. Le dossier a été mis à l'instruction afin qu'une autopsie soit pratiquée mercredi après-midi pour déterminer la cause du décès.

La magistrate confirme également que les effets personnels du défunt ainsi que son téléphone portable ont été retrouvés par un ami sur les berges de l'Ourthe et que la victime avait beaucoup bu le soir de sa disparition.

Le drame s’est produit, pour rappel, dans la nuit de samedi à dimanche. Le trentenaire passait le week-end avec des amis dans un gîte à Werpin, en bordure de l’Ourthe. Il était accompagné d’un ami lorsqu’il a quitté le gîte vers 2 h du matin. Comment s’est-il retrouvé dans la rivière ? A-t-il glissé ou a-t-il plongé ? Toujours est-il que son GSM et son portefeuille ont été retrouvés. Il semble qu’il n’ait pas eu conscience du danger.

Des cris ont été entendus par un habitant au niveau du pont de Hotton, puis par des résidents du camping de l’Eau-Zone. Le trentenaire a ensuite été emporté par le courant. Le bourgmestre de Hotton, Jacques Chaplier, précise que le corps a dérivé sur un kilomètre avant d’être immobilisé au niveau du Pont de Monville. "Il est déjà arrivé à plusieurs reprises que des personnes tombées dans l'Ourthe à Hotton soient retrouvées, sans vie, à hauteur de ce pont", conclut-il.