Selon Me Evrard de Lophem, la validation, ce vendredi, ne fait aucun doute.

La saga des élections à Neufchâteau se clôturera-t-elle, ce vendredi, date à laquelle le gouverneur se prononcera sur la validité du deuxième scrutin du 16 juin ?

Pour Me Evrard de Lophem, avocat de Dimitri Fourny et du groupe Agir Ensemble, lequel a déposé un recours fin juin, la réponse est très claire.

"La Cour constitutionnelle a répondu aux questions préjudicielles posées par le gouverneur sans ambiguïté" , souligne-t-il. "  La possibilité n’a pas été donnée à 200 ressortissants étrangers de s’inscrire sur le registre des électeurs mais il n’y a pas eu de violation de la constitution. Le deuxième scrutin n’a pas été entaché d’irrégularité."

Reste que la Cour n’a pas affirmé que le scrutin était valable. "Cette question ne lui a pas été posée" , poursuit l’avocat." C’est le gouverneur qui se prononce sur la réclamation. Cela dit, il doit suivre l’avis de la Cour constitutionnelle. Il ne fait, selon moi, aucun doute qu’il le fera et validera l’élection du 16 juin 2019."

Yves Evrard, chef de file de Pour Vous, est moins affirmatif. " En août dernier, tout le monde disait aussi qu’il n’y avait pas de suspense et que le gouverneur validerait le scrutin. Or, il ne l’a pas fait et a préféré interroger la Cour constitutionnelle, plutôt que de trancher, postposant ainsi l’installation de la nouvelle équipe. L’expérience m’a démontré qu’il convient d’être très prudent dans cette affaire."

Si, effectivement, Olivier Schmitz valide le scrutin, tout en sachant qu’Agir Ensemble n’introduira pas de recours au Conseil d’État, comme leur conseil l’a annoncé, plus rien ne s'opposera à l’installation du nouveau conseil communal. La majorité sera, dès lors, composée des élus de Pour Vous et de la 3e Piste lesquels avaient fait alliance avant le dépôt de la réclamation. Un échevinat et la présidence du CPAS reviendront au groupe de Mariline Clementz. Les candidats élus d’Agir Ensemble, dont Dimitri Fourny, siégeront dans l’opposition.

Quant à savoir si Yves Evrard succédera au bourgmestre sortant, Dimitri Fourny, la question n’est, semble-t-il, pas encore tranchée. Député wallon, le libéral devra faire un choix : rester député ou redevenir bourgmestre. S’il reste à Namur, c’est, en toute logique, Michèle Mons delle Roche, deuxième score de la liste, qui accédera au mayorat.

"Contrairement à ce que certains ont affirmé, je ne cours pas après le mayorat" , nous a confié Michèle Mons delle Roche. " Je ne me suis pas présentée aux élections avec l’objectif de devenir bourgmestre. Je n’avais pas cette ambition-là. Si le mayorat me revient, j’apporterai le meilleur à Neufchâteau, avec, comme priorité, ramener la sérénité dans la commune."

La notification de l’arrêt, rendu le 6 février par la Cour constitutionnelle, a été réceptionnée par le gouverneur mercredi.

Le chef de cabinet a annoncé, dans un communiqué, qu’Olivier Schmitz prononcera sa décision en audience publique ce vendredi 14 février à 9 h au Palais provincial d’Arlon. Affaire à suivre...

Nadia Lallemant