Luxembourg La prévention de tentative d’assassinat requalifiée en coups et blessures.

En septembre 2015, Virginie, une Érezéenne de 53 ans, était inculpée de tentative de meurtre sur son voisin pour lui avoir porté un coup de couteau au niveau du thorax. Privée de liberté dans la foulée de son interpellation, la quinquagénaire n’a jamais pu fournir la moindre explication quant aux raisons de son geste. Elle avait toutefois pris l’initiative d’alerter les secours avant qu’il ne soit trop tard.

Hospitalisée dans un état critique, la victime avait fini par s’en sortir. Amis depuis plusieurs années, les deux voisins entretenaient pourtant d’excellentes relations. "Le seul problème dans notre amitié, c’était l’alcool", explique Virginie. "Si je n’avais pas été sous l’influence de l’alcool ce jour-là, je n’aurais jamais commis une chose pareille. J’étais dans un état de conscience différent, comme un automate. C’est le contact de la lame avec son corps qui m’a fait revenir sur terre."

Le tribunal a finalement disqualifié la tentative d’assassinat en coups et blessures volontaires, soulignant qu’il subsistait un doute quant à l’intention homicide. La prévenue écope d’une peine d’emprisonnement avec sursis de 3 ans, ainsi que d’une amende de 1 200 €, le tout assorti d’un sursis.

N.P.