Luxembourg Il a été présenté par la société Storm mais certains riverains n’en veulent pas.

Un nouveau projet pour l’implantation de 7 nouvelles éoliennes a été présenté par la société Storm. Ce projet fait actuellement débat au sein du village. Des riverains sont inquiets et montrent leur mécontentement.

"Il y a déjà un premier projet qui prévoit l’implantation de quatre éoliennes. Ce qui ferait donc onze avec celui-ci. On parle d’une hauteur de 180 à 200 mètres. C’est énorme. C’est vraiment gigantesque et c’est la porte ouverte vers n’importe quoi. Sans compter qu’une fois installées, outre le fait qu’elles seront chez nous, les promoteurs s’en mettront plein les poches. Ce n’est pas eux qui auront les inconvénients", exprime l’un d’entre eux.

Pour le moment , on n’en est qu’à l’étude d’incidence qui durera encore quelques mois. La commune se range du côté des citoyens si les conditions ne sont pas respectées. "Nous ne sommes pas contre l’éolien. Il faut bien penser à l’avenir et trouver de nouvelles énergies. Mais attention, nous serons opposés aux différents projets s’ils présentent un caractère négatif/un impact sur la santé des riverains. Je comprends qu’il faut les mettre le long des autoroutes mais onze, cela fait quand même beaucoup pour la commune", ajoute le bourgmestre, Francis Demasy. Sans compter l’impact sur l’environnement, la faune et la flore. Bref, il y a pour le moment pas mal de questions soulevées par les riverains qui risquent sans doute de freiner les projets.

"C’est peut-être réducteur de dire ça mais pourquoi ne pas les mettre ailleurs ? En pleine forêt par exemple. Mais là, les promoteurs nous répondent que les conditions sont différentes et que ce n’est pas intéressant. Qu’ils devront investir en divers aménagements car l’environnement n’est pas meilleur que le long des autoroutes. Bref, ce n’est pas aux communes de les aider. S’ils doivent améliorer les équipements pour y arriver, c’est leur problème", dit-il. Et ce n’est pas fini !

Un nouveau projet éolien devrait bientôt être présenté aux riverains. Ce qui a le don (d’un peu) agacé le bourgmestre. "Encore une étude d’incidence à venir. Pourquoi les promoteurs ne se regroupent-ils pas pour nous en présenter une seule ? Ce serait plus facile et plus clair si l’on veut vraiment analyser tous les risques possibles et ensuite les présenter à la population", conclut-il.