Aucun blessé n’est à déplorer. Le bilan de la cellule de coordination est positif.

Lundi matin, le gouverneur Olivier Schmitz et le commandant de la zone de secours Luxembourg, Stéphane Thiry, ont fait le point sur les interventions liées à la tempête Ciara, au centre de crise à Libramont. Ils ont souligné que toutes les communes avaient été impactées.

"Les pompiers de la province de Luxembourg sont intervenus, de dimanche à lundi, pour une multitude de petits sinistres", a résumé Stéphane Thiry. "Il n’y a pas eu de gros dégâts. En 24 heures, on a dénombré environ 800 interventions principalement pour des dégagements de voiries à la suite de chute d’arbres, de branches ou de câbles et pour des toitures endommagées."

Les équipes sont intervenues, dans une moindre mesure, pour des objets qui menaçaient de tomber et des pompages. Une seule toiture a été totalement arrachée. Elle est située à Rechrival dans la commune de Sainte-Ode. Une centaine de pompiers ont été mobilisés en permanence alors que 300 des 650 que compte la zone étaient disponibles.

Le gouverneur Olivier Schmitz a précisé, que pour la première fois, dans le cadre d’un tel événement, impliquant l’ensemble des effectifs de la zone de secours, une cellule de coordination, regroupant différentes disciplines et des services extérieurs avait été mise en place afin d’anticiper, de coordonner et de communiquer d’une seule voix. Et ce, en lien avec l’autorité grand-ducale, voisine.

"Le 112, la police, les pompiers, le 101 de même que tous les services liés à ces différentes autorités ont travaillé ensemble", a-t-il expliqué. "En 24 heures, 2754 appels ont été reçus."

Ces appels se ventilent comme suit : 770 au 112, 1121 au 17 22 et 863 au 17 33 pour les soins médicaux généraux étant entendu que la tempête n’a fait aucun blessé.

Le gouverneur a indiqué, par ailleurs, que contrairement aux autorités grand-ducales, il n’avait pas pris de mesures pour les écoles car la situation ne le justifiait pas.