Luxembourg Étienne Gaublonne, substitut du procureur du Roi de Namur, n’a pas été retenu.

Étienne Donnay sera le prochain procureur du Roi de l’arrondissement judiciaire du Luxembourg. Il a, en effet, été choisi par le Conseil supérieur de la Justice, lequel a transmis, comme la procédure le prévoit, sa candidature au ministre de la Justice. Si elle est acceptée, ce qui ne fait aucun doute, il succédera officiellement à Damien Dillenbourg dont la démission avait été actée le 22 mars 2018, date à laquelle Étienne Donnay avait été désigné procureur FF.

Originaire de Bouillon, il a rejoint le parquet de Neufchâteau en octobre 1991. Il est ensuite devenu premier substitut en 1999, puis procureur de division à Neufchâteau. Il était en lice avec Étienne Gaublonne, substitut du procureur du Roi de Namur. Ce qui a fait la différence ? "C’est un ensemble d’éléments", souligne-t-il. " Les avis rendus par diverses autorités, le plan de gestion ainsi que la récente audition ont pesé dans la balance." Il est heureux de pouvoir mettre en œuvre ses projets pour le parquet du Luxembourg, à commencer par le renforcement de l’équipe. "Les magistrats sont trop peu nombreux", relève-t-il. " Ils sont actuellement 13 alors qu’il en faut 20. J’espère qu’il y en aura 15, 16 ou 17 d’ici la fin de l’année. Ainsi, tous les contentieux pourront être traités par les magistrats du Luxembourg. En effet, actuellement, certains dossiers sont transmis au parquet de Liège en raison d’un manque d’effectifs."

De son côté, Étienne Gaublonne précise qu’il n’a pas encore reçu les motivations du Conseil supérieur de la Justice. Reste qu’il dit comprendre le choix du CSJ. tienne Donnay connaît l’arrondissement comme sa poche ", souligne-t-il. "Il a donné satisfaction tant comme procureur de division que comme procureur faisant fonction. Il a l’expérience nécessaire pour occuper ce poste."

Si tout se déroule comme prévu, Étienne Donnay prêtera serment dans les prochains mois.