Luxembourg L’ancienne majorité rappelle que l’installation lui a été confirmée par bpost en mai 2018.

Claude Leruse et Guy Schmitz, anciens bourgmestre et échevin de Gouvy, ont avalé leur café de travers en prenant connaissance, sur les réseaux sociaux, de commentaires relatifs à l’annonce, dans la presse, de l’installation d’un distributeur de billets à Gouvy.

"Certains n’ont pas hésité à affirmer que ce projet se concrétiserait, cette année, grâce à la nouvelle majorité : ils ont la mémoire courte", s’insurge Guy Schmitz, conseiller de la minorité. "En effet, l’information a déjà été publiée dans le bulletin communal l’an dernier !"

Claude Leruse confirme. "En avril, j’ai écrit à l’administrateur délégué pour lui signaler qu’après la fermeture de l’agence Record, le 3 mai dernier, il n’y aurait plus aucun distributeur sur le territoire de la commune et que bpost était tenue de remédier à cette situation. J’ai reçu une réponse favorable le 15 mai."

Dans ce courrier, publié dans le bulletin communal, Koen Van Gerven, l’administrateur délégué, confirme que dans son sixième contrat de gestion bpost s’engage à assurer la présence de cet équipement dans toutes les communes où ce service n’est pas offert par une autre institution financière. Il ajoute : "Votre commune remplit cette condition du contrat de gestion et un distributeur de billets y sera installé dans le courant de l’année 2019."

Pour Claude Leruse , la réponse était suffisamment claire et le fait de l’annoncer comme une nouveauté, après le changement de majorité, n’est pas le fruit du hasard. "C’est de la récupération politique de bas étage", tonne-t-il.

De son côté, la bourgmestre Véronique Léonard confirme que les démarches ont bien été menées l’an dernier par l’ancienne majorité mais que, suite à la nouvelle confirmation envoyée au ministre René Collin, par le ministre fédéral Philippe de Backer, le collège a décidé, mercredi, d’adresser un nouveau courrier à bpost pour que le timing soit précisé et que le distributeur soit bien accessible en dehors des heures d’ouverture de la poste.

Nadia Lallemant