Le Hameau du Moulin de La Roche, voilà le projet porté par la société Ardennor. On parle ici de construire une zone de vacances avec 75 lodges. Derrière cette structure, on retrouve notamment Geert de Paepe, entrepreneur actif depuis plus de 35 ans dans le secteur de la construction et de la promotion immobilière en Belgique, et Fréderic Lamotte, que l’on a connu du côté du Basket à Neufchâteau et plus récemment, au club de football de Virton. 

Covid oblige, c’est grâce à une vidéo d’une durée de 24 minutes que les grandes lignes ont été dévoilées. Une réunion d’information avec un public étant proscrite. Que retenir ? « Notre projet est éco-durable. Un hameau de vacances, cela reflète notre vision. Cela signifie l’intégration d’un hébergement au cœur d’une nature qui est préservée. On parle ici de projet sous l’angle de la biophilie, un concept qui fait référence au besoin physique, social et mental qu’ont les humains vis-à-vis de la nature », explique Geert de Paepe. Concrètement, sur une superficie d’environ 17 hectares en zone de loisirs au sein d’un espace total de 40 hectares en propriété, ce nouveau hameau de vacances est divisé en 3 zones autour de l’actuel hôtel Cap au Vert. Cet hôtel sera d’ailleurs réaménagé dans le futur pour accueillir 12-14 chambres ainsi qu’un nouveau restaurant. 

« On prévoir de construire 22 lodges à la lisière de la foret en zone 1, 40 lodges sur l’ancien parcours de motocross pour la zone 2 et enfin, 13 lodges avec vue sur l’ancien moulin de La Roche pour la zone 3. Posés sur pilotis, les lodges s’intègrent dans la nature. Le bois viendrait de la région. A ce stade, l’architecture de ces lodges est en cours de réflexion », apprend-on encore. L’entrée principale devrait être située en venant de Neuvillers, afin de ne pas déranger les habitants avec un trafic incessant. Du côté des riverains, il y a encore quelques interrogations et inquiétudes. « Trop grand, c’est démesuré ! En plus, nous sommes proches d’une zone Natura 2000 », expliquent les plus réticents. Ils peuvent consulter le dossier complet en contactant le promoteur ou l’Administration communale de Neufchâteau et ont la possibilité de visionner la vidéo jusqu’au 25 février à 23h59, comme le prévoit la loi.

Infos : https://www.ardennor.com/

2 autres enquêtes à proximité

A noter que deux autres projets sont actuellement soumis à une enquête publique. On parle ici des projets moins importants, mais qui sont situés à quelques centaines de mètres de l’hôtel Cap au Vert. Le château de Grandvoir envisage ainsi d’augmenter la capacité de son restaurant et d’aménager un parc à gibier. Un peu plus haut à Tournay, on parle d’un seul logement « insolite ». Plus de détails auprès de l’Administration communale.