Ce lundi, deux prévenus (Marc et Vincent-prénoms d’emprunt) âgés d’une vingtaine d’années se sont présentés au tribunal correctionnel d’Arlon. Le motif principal ? Coups et blessures. Ils se sont en effet déjà battus dans le passé et se voient fréquemment dans la commune de Habay…vu qu’ils sont toujours voisins depuis 5 ans ! « Un jour, l’un lave sa voiture, l’autre sort sa poubelle. Pour on ne sait quel motif, ils en viennent aux mains. Des coups au visage se perdent…entraînant une incapacité de travail de quelques jours pour mon client », explique l’avocat de Vincent qui prétend que celui-ci n’a fait que se défendre. Il plaide l’acquittement de celui-ci. Il demande aussi un dédommagement moral et corporel estimé à 10 000 euros, plus 5 000 euros à titre provisionnel. 

« C’est un dossier complexe. Vous êtes à la fois victimes et auteurs. Marc, on vous reproche d’avoir proféré des menaces verbales. D’avoir dégradé certains biens mobiliers dans la propriété de votre voisin. D’avoir abîmé le pare-brise et le rétroviseur de sa voiture avec du fil barbelé. Ou encore, d’avoir abîmé sa gouttière », dit-il. En plus de cette bagarre, bien entendu…Quant à Vincent, ce sont les coups et blessures qui lui valent d’être au tribunal, en plus…de quelques dégradations sur la porte de garage ou la clôture de son voisin. Œil pour œil, dent pour dent, comme on dit. Les prévenus n’ont guère d’antécédents judiciaires. Le parquet estime que Vincent ne doit pas être poursuivi. Quant à Marc, ce sera 55 heures de travail et 200 euros. « On demande une suspension simple du prononcé, mon client reconnait les dégradations », plaide son avocat. Verdict dans un mois.