Les premières esquisses du futur hôpital ont été présentées ce mercredi soir à Houdemont

Plus de 300 personnes ont découvert, ce mercredi soir, à la salle Le soleil levant, à Houdemont (Habay), les esquisses du futur Centre Hospitalier Régional Centre-Sud. A la présentation Roland Roquiny, ingénieur au bureau d’architecture Archipelago.

La phase d’esquisses, menée par un consortium d’architectes et d’experts est, en effet, à présent, presque terminée. Elle s’est déroulée dans la foulée de l’acquisition des terrains et de l’accord de financement par la Région wallonne.

Le projet, conçu dans une démarche de développement durable, symbolise un nouveau modèle hospitalier, flexible et modulable. Le concept du monolithe traditionnel a été abandonné : le nouvel hôpital se présente comme une communauté de bâtiments très flexibles et spécialisés.

" La conception du futur Centre Hospitalier  Régional  de Houdemont illustre les nouvelles formes prises par le développement des hôpitaux, soit un modèle plus performant qui concilie efficience, amélioration continue des soins et évolution des pratiques et des techniques ", a précisé Roland Roquiny.

Sur un domaine de 50 hectares, le bâtiment haut de 3 à 5 étages aura une superficie au sol de 20 à 30.000 m2 sur une surface totale de 88.000 m2. Il comptera 660 lits dont 30 en revalidation cardiaque pulmonaire. Pas moins de 1.500 emplacements de stationnement sont prévus sur le site, répartis en plusieurs zones.

Les fonctions principales seront réparties en bâtiments séparés selon les pôles d’activité avec quatre entités distinctes : une tour d’accueil comprenant les hôpitaux de jour, l’administration et les laboratoires en lien avec l’entrée principale, le complexe médical, les ailes d’unités de soins et de consultations et, enfin, le pôle logistique.

Les patients des unités de soins seront logés sur trois étages. Les services aigus comprendront 17 salles d’opération, l’imagerie médicale, les soins intensifs et les urgences. Le nouvel hôpital est appelé à devenir un centre d’excellence et un moteur économique de portée régionale.

Situé en bordure de l’autoroute E411, le nouvel hôpital sera accessible directement via un échangeur autoroutier à construire. Celui-ci comprendra quatre bretelles de liaison, deux ronds-points et un pont. Vivalia a obtenu une enveloppe de 3,5 millions d’euros de la Région wallonne pour le financement de cet accès autoroutier. Un accès secondaire pour les services d’urgences sera assuré.

A présent, la phase d’avant-projet va débuter. Les premiers coups de pelle devraient être donnés en 2021. Les travaux s’achèveront, sans doute, en 2025.

© archipelago

© archipelago
© archipelago