Un Durbuysien d’une trentaine d’années vient d’être condamné à 15 mois de prison pour vol avec violence et coups et blessures. Les faits s’étaient déroulés dans les rues de Bomal (Durbuy). Interpellé par un restaurateur venu lui reprocher sa conduite dangereux, le prévenu s’était énervé à bord de sa voiture. Le tenancier avait alors sorti son téléphone pour filmer. Pas du goût du conducteur, qui le lui avait arraché des mains, avait agrippé le tenancier, puis avait redémarré en le trainant sur une cinquantaine de mètres.
 « Il est venu pour crier et se mêler de mes affaires », s’était défendu le prévenu à l’instruction d’audience. L’intéressé était aussi poursuivi pour avoir tabassé un homme qu’il soupçonnait d’avoir volé son portefeuille. Il lui avait « mis une patate » selon ses termes, puis l’avait étranglé des deux mains. 
Le prévenu n’en est pas à son coup d’essai. Il vient d'ailleurs d'être condamné en état de récidive légale. « Monsieur traîne un casier judiciaire de quatre pages, avec des condamnations pour faits de violence » , soulignait le ministère public dans son réquisitoire. « Il persiste malheureusement dans ses comportements violents, auxquels s’ajoute un problème non traité d’assuétude à l’alcool. » C’est la raison pour laquelle le tribunal a choisi d’accorder un sursis partiel au prévenu, à la condition qu’il intègre un établissement de soins pour soigner ses problèmes de boisson.