Luxembourg D’origine française, le prévenu a sillonné l’Europe sous la fausse identité d’un demandeur d’asile

Fin octobre, une série de vols frappait les alentours du centre pour demandeurs d’asile de la Croix Rouge de Manhay. Des résidents s’étaient introduits par effraction dans les locaux d’une entreprise voisine pour y dérober un coffre et son contenu. L’expédition leur avait permis de mettre la main sur 700€. Même scénario quelques semaines plus tard. À ceci près que les voleurs sont cette fois tombés sur un leurre. Le propriétaire des lieux avait remplacé le contenu du coffre par… des cailloux ! Un piège auquel les suspects se sont laissé prendre une deuxième fois, fin octobre. C’est alors que la police a fini par leur mettre la main dessus.

Parmi les suspects, un jeune homme de 24 ans qui vient de comparaître devant le tribunal correctionnel de Marche. Enregistré comme demandeur d’asile Algérien, le prévenu est en fait Français ! "Monsieur est parti de son domicile familial il y a 4-5 ans pour papillonner à travers toute l’Europe, sans donner de nouvelles et sans prendre de papier", commente son avocate. "C’est en effet sans papier qu’il a parcouru les villes d’Europe, en se faisant passer pour un demandeur d’asile."

Le jeune homme est allé jusqu’à se donner un nom à consonance arabe pour gagner en crédibilité. Placé au centre de Manhay alors qu’il traversait la Belgique pour se rendre aux Pays-Bas, il finira par y être arrêté pour vol et incarcéré à la prison de Marche. "En détention depuis plusieurs mois, il a paniqué et a écrit à ses parents. Ces derniers ont alors adressé un courrier à la prison pour expliquer qui était leur fils, un Français pure souche."

L’intéressé reconnait les vols commis à Manhay, pas ceux qu’on lui attribue du côté de Rendeux. Le parquet requiert un an de prison pour vol et fausse identité. Les peines réclamées pour ses complices vont de 6 à 8 mois. Jugement le 28 juin.