Luxembourg Leur entreprise, Magolux, filiale de Magotteaux, a été vendue…

Lundi vers 9 h, une soixantaine de travailleurs de la société Magolux à Aubange (Arlon) ont débarqué à Chaudfontaine sur le site de Magotteaux. Le personnel luxembourgeois, dont la société était une filiale de Magotteaux, est venu faire entendre sa colère au siège de Vaux-sous-Chèvremont pour exiger du groupe cette "reconnaissance méritée d’un travail accompli avec passion et professionnalisme pendant plus de 30 ans".

Pourtant, malgré cela, Magotteaux a décidé de céder sa filiale à la société Callista Private Equity, spécialisée dans l’acquisition de filiales déficitaires… "Nous voulons des garanties", a indiqué lundi à l’agence Belga Elvis Soppelsa, délégué principal CSC chez Magolux. Selon la CSC, Magotteaux et "les nombreux plan managers qui se sont succédé ont développé, malgré les avertissements des organisations syndicales, les projets industriels de Magolux. Il s’agit, ni plus ni moins, du démantèlement progressif et orchestré d’une de ses filiales".

Par solidarité, plusieurs dizaines de travailleurs des usines de Vaux-sous-Chèvremont se sont joints à eux. Les travailleurs ont interpellé la direction à coups de pétards. Thierry Ducoffe, directeur de Magotteaux Liège, qui était aussi directeur de Magolux, a accepté de recevoir une délégation. Bien que Magotteaux ait annoncé la reprise de l’ensemble du personnel, les travailleurs de Magolux dénoncent le fait qu’ils n’ont aucune garantie pour leur emploi. La police était présente pour encadrer l’action. À l’intérieur, les travailleurs faisaient évacuer les bureaux, dans le calme, même si quelques vitres ont été brisées par des pétards.

J-M.C.