Dans le cadre de la première analyse trimestrielle des dossiers pour l’année 2022, et  du décret du 3 décembre 2020 qui encadre le subventionnement des infrastructures sportives, Adrien Dolimont, ministre des Infrastructures sportives, a marqué un accord de principe sur 16 dossiers au stade avant-projet. Trois dossiers ont bénéficié d’une promesse ferme de subvention.

Une promesse ferme pour trois dossiers

Le décret régissant l’octroi de certaines subventions en matière d’infrastructures sportives a été profondément remanié en décembre 2020. Il permet à présent à la Wallonie de déployer les objectifs et priorités fixées pour le département des infrastructures sportives et de répondre ainsi aux attentes légitimes du secteur sportif. Les dossiers ne nécessitant pas d’intervention d’un auteur de projet, peuvent bénéficier, après recevabilité, d’une promesse ferme de subvention en cas d’analyse positive du projet au regard des nouvelles dispositions et priorités régionales.

Les trois dossiers qui ont bénéficié d’une promesse ferme de subvention lors de la première analyse trimestrielle de l’année:

© D.R.

Le ministre des Infrastructures sportives a également marqué un accord de principe sur 16 dossiers au stade de l'avant-projet. Afin de limiter les dépenses des porteurs de projets en amont de l’obtention d’une subvention, les dossiers nécessitant l’intervention d’un auteur de projet font à présent l’objet d’un accord de principe. Sur base de ce dernier, ils peuvent alors poursuivre leur dossier en ayant la garantie d’obtenir une promesse ferme de subside après validation de leur dossier technique et vérification des disponibilités budgétaires.

© D.R.