Un Rochefortois d’une trentaine d’années comparaissait jeudi devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau pour coups et blessures sur plusieurs personnes. Dont sa compagne et des policiers.

 La soirée du 17 au 18 août 2019 avait pourtant débuté sous le signe de la fête. Le couple revenait d’un baptême quand la situation a dérapé. Alors que sa compagne était au volant, le prévenu, complètement ivre, a brusquement tiré le frein à main. Parce qu’il se sentait apte à conduire. Effrayée, la conductrice est descendue de la voiture avec leur enfant pour monter à bord du véhicule d’un ami qui passait par là. Au grand mécontentement du prévenu, qui a violemment tenté d’extirper sa compagne de l’autre voiture avant de s’en prendra à l’ami en question. Le tout en présence des enfants. Une fois rentré chez lui, le principal intéressé s’en est pris aux policiers venus l’interroger, blessant l’un d’eux d’un coup de pied à la mâchoire. Le parquet réclame 1 an de prison, sans s’opposer au sursis. La défense plaide la peine de probation autonome. 

"Monsieur buvait de manière quasi quotidienne avant les faits. Cette soirée a marqué un coup d’arrêt nécessaire, et il l’a bien compris », souligne son avocat Alexandre Mignon. « Après sa détention préventive, il a respecté les conditions probatoires bien au-delà de ce qui lui avait été imposé. Il ne boit plus et continue de faire des prises de sang." Le couple s’est depuis lors réconcilié. Ils attendent leur 3ème enfant.