La crise sanitaire a fortement impacté les aînés et plus particulièrement les personnes isolées. Le manque de contacts sociaux et d’événements festifs risque d’entraîner ces dernières dans la spirale infernale de la solitude.

Partant de ce constat, la commune de La Roche-en-Ardenne a voulu réagir. Elle a mis sur pied un projet innovant et attractif destiné aux seniors pour les aider à bouger et à tisser des contacts précieux.

L’idée ? Rassembler jeunes et moins jeunes autour d’un projet commun : un jardin partagé intergénérationnel. Il a été baptisé "Le potager des endiablés". Ainsi, les plus petits bénéficieront du savoir-faire des aînés et ces derniers de l’enthousiasme débordant, de l’insouciance et de l’incroyable dynamisme des enfants.

Au terme de l’étude du projet avec les différents acteurs, deux cabanons destinés au stockage du matériel et un terrain situé à proximité directe du home Jamotte ont été mis à disposition par la commune.

C’est principalement le mercredi après-midi, avec les enfants inscrits aux mercredis endiablés organisés par l’Accueil Temps Libre, que les divers travaux d’aménagement du jardin seront entrepris en impliquant tant les plus petits que les aînés, résidents du home volontaires et retraités de la commune rochoise.

"Les travaux ont débuté le 18 novembre dernier", explique Alizia Taymans, responsable des mercredis endiablés. "Les enfants ont préparé deux carrés du potager. Ensuite, ils ont planté deux pommiers, des fraisiers, des cassis et des rosiers. Les préparatifs se poursuivront cet hiver bien au chaud. Les enfants réaliseront divers bricolages en rapport direct avec le projet : étiquettes ludiques descriptives des semis, abris à forficules, nichoirs pour écureuils, mangeoires, pots décoratifs."

Au printemps, les travaux reprendront au jardin en compagnie des aînés. Ensemble, ils planteront des plantes vivaces, des légumes, des fleurs comestibles et mellifères. La construction d’un tunnel végétal où les seniors feront la lecture aux enfants figure également au programme. Le tout dans un esprit libre, interactif et convivial. Le mot d’ordre : "Au cune contrainte mais que du plaisir au jardin ! "