En mars, il n’y a pas que la Covid-19 qui a fait parler d’elle dans la province de Luxembourg. C’est aussi le mois choisi par les communes voisines, Martelange et Fauvillers, pour signer une convention sportive. En clair, "mettre en place une gestion commune du Hall sportif de Martelange via la régie communale autonome (RCA). Cette convention est conclue pour la durée de la législature en cours. Ensemble, nous travaillerons et réfléchirons pour optimiser l’ensemble des disciplines sportives", explique le bourgmestre de Fauvillers, Nicolas Stilmant.

Il ajoute que, seule, sa commune n’aurait pu envisager de créer un hall sportif pour satisfaire les demandes des différents clubs de sport. Comme le hall existait déjà à Martelange, un rapprochement s’est opéré.

"C’est une belle collaboration qui permet de rationaliser les dépenses. Un hall installé à Fauvillers aurait coûté plusieurs centaines de milliers d’euros d’argent public. Et, même sous la forme de subsides, c’était évidemment une option plus coûteuse pour le contribuable que la participation au projet de Martelange dans le cadre de son agrandissement", poursuit-il.

Financièrement parlant, sa commune versera une somme de 9 600 euros/an en guise de participation aux frais de gestion, d’entretien ou de personnel. En pratique, depuis le mois de septembre, le club de tennis de table de Sainlez a pu y prendre ses nouveaux quartiers.

Un projet d’extension du Hall est aussi en cours. Il va y avoir un dojo, une salle pour les cours de danse, des aménagements extérieurs, etc.

Au sujet du développement du sport à Fauvillers, un parcours Vita va être inauguré prochainement dans le cadre d’un vaste projet touristique au Domaine d’Oisefagne. Sans oublier un terrain multisports qui va être réalisé à Hollange.

Proches du Grand-Duché du Luxembourg, ces deux communes frontalières entendent trop souvent les travailleurs frontaliers dirent que "tout est plus beau ou pratique au GDL pour faire du sport." Grâce à cette collaboration, elles peuvent petit à petit penser à rattraper leur retard dans ce domaine.