Luxembourg

L’AFSCA annonce qu’un pic pourrait être atteint dans le courant du mois d’octobre

L’Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire a annoncé, dans un communiqué, qu’un nouveau cas de fièvre catarrhale de sérotype 8 (BTV8), autrement dit la maladie de la langue bleue, a été confirmé en province du Luxembourg, dans la commune de Neufchâteau.

« Il s’agit d’un bovin belge échantillonné dans le cadre d’échanges intracommunautaires », précise Stéphanie Maquoi, porte-parole de l’AFSCA. « Aucun symptôme clinique n’a été détecté. La saison d’activité des vecteurs Culicoïdes battant son plein, on pouvait s’attendre à ce qu’un nouveau cycle d'infections commence dans le courant de l'été. Celui-ci pourrait atteindre un pic durant le mois d’octobre. »

Pour rappel, en mars 2019, la présence du virus de la fièvre catarrhale a été confirmée en Belgique. Un cas de la maladie de la langue bleue a été détecté dans une exploitation bovine près de Paliseul. Il convient, dès lors, d’appliquer les mesures prévues dans la législation belge et européenne.

La réémergence de la fièvre catarrhale en Belgique a des répercussions importantes sur le commerce intracommunautaire d'animaux vivants sensibles à cette maladie, ainsi que sur la vente de sperme, d'ovocytes et d’embryons de ces animaux. Il reste donc fortement recommandé de vacciner les bovins et ovins contre le BTV8.