La Maison de la Culture Famenne-Ardenne s’apprête à reprendre du service, six mois après avoir fermé boutique pour raison sanitaire.

"Ce fut une période longue et floue : beaucoup de questions pour peu de réponses", constate-t-on sur place. "On sait désormais que la salle de spectacle pourra accueillir 150 personnes sur les 400 places disponibles en temps normal. Un soulagement : c’est plus qu’avec les anciennes mesures, où l’on aurait pu installer une centaine de personnes seulement."

Les spectateurs pourront venir par bulles de cinq personnes maximum, un siège libre séparant les différentes bulles, une rangée sur deux ouverte. Sur le plan financier, la MCFA devrait composer avec un budget inférieur de 50.000€ à 70.000€ par rapport à une année normale. La programmation n’en reste pas moins très fournie, à peine moins que lors des précédentes éditions. Parmi les temps forts de la rentrée, citons l’exposition numérique Vibrations. Initialement programmée au printemps dernier, l’expo interactive débarque en ouverture de saison du 21 septembre au 18 octobre. Un report mis à profit par le collectif Superbe pour élaborer des installations exclusives à la MCFA.

Rayon musique, la chanson française dominera l’affiche avec Tim Dup (21/01) en concert debout, et le canadien Pierre Lapointe (05/02) en concert assis. La programmation théâtrale alignera grands classiques, avec notamment Frankenstein de la compagnie Karyatides (23/04) et Notre-Dame de Paris de Thierry Debroux (18/03), humour décalé avec les anciens Snuls Frédéric Jannin et Stefan Liberski (11/12), et vaudeville avec une pièce de Feydau, Chat en Poche (07/02 à Rochefort).

Notons aussi l’exposition thématique Slow How How du 23/11 au 18/12, ainsi que la programmation jeune public avec le concert des Déménageurs (15/11), Noël au Théâtre (19/12-03/01) et le Tout P’tit Festival, en mars. "On a concocté la saison la plus large possible, en privilégiant la qualité, le confort et la sécurité. Croisons maintenant les doigts pour qu’elle se déroule dans les meilleures conditions, avec le moins d’annulation possible." Infos et réservations sur www.mcfa.be.

N.P.