Luxembourg Frunshopping : le groupe Ecolo ne prendra pas part à la pose de la première pierre.

Ce vendredi 26 avril, c’est la pose symbolique de la première pierre du projet Frunshopping. On rappelle que ce futur centre commercial comportera une quinzaine d’enseignes dans le zoning des Corettes.

Les travaux ont démarré, mais du côté des opposants, on grimace. C’est notamment le cas chez les Ecolos. "De notre côté, cette cérémonie s’apparente plutôt à la pose d’un premier clou au cercueil du commerce et de la revitalisation du centre-ville. On veut marquer notre désaccord par rapport à la création d’un centre commercial en dehors du centre-ville, à l’image de ce qui s’est fait à Libramont et ailleurs dans la province", annonce Jean-Pierre Graisse.

La principale raison de cette opposition est avant tout une préoccupation pour l’avenir des petits commerces au centre de Bertrix.

"Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes inquiets pour les indépendants qui ont investi au cœur de la cité et ont, contre vents et marées, contribué à dynamiser le centre-ville. Nous ne voulons pas que la rue de la Gare ressemble à la Grand-Rue de Libramont. Ce projet ouvre la porte à des moyennes surfaces qui concurrenceront directement les commerces de proximité, à taille humaine, qui se trouvent au centre de Bertrix", ajoute-t-il.

Selon le conseiller communal, alors que les discours sont au développement du commerce de proximité, ce nouveau centre commercial s’inscrit totalement à l’encontre de ce principe.

"En effet, déplacer des magasins proposant des produits d’usage courant à deux kilomètres du centre-ville ne répondra en rien à la nécessité de la population de Bertrix centre de pouvoir faire ses courses sans l’usage de la voiture. Il se dit qu’une pharmacie envisage aussi de s’y installer. Et certainement que l’avenir nous réservera d’autres mauvaises surprises", conclut-il.

Afin de marquer sa préoccupation par rapport à ce projet, les élus Ecolos au conseil communal de Bertrix interpelleront le collège ce jeudi 25 avril afin de prendre connaissance des mesures envisagées pour combler le manque à gagner des commerçants du centre-ville.

L.Tr.