Le tribunal correctionnel de Marche vient de condamner un homme de La Roche à 10 mois de prison pour coups et blessures sur sa compagne, enceinte au moment des faits. Des faits que le prévenu n’avait reconnus qu’à moitié. 

« Je me souviens lui avoir pris mon fils des bras et lui avoir tiré les cheveux. Mais pour le reste, je ne me rappelle plus trop », expliquait-il fin août durant l’instruction d’audience. La victime l’accusait aussi de l’avoir menacée avec un couteau. « Je rentrais de la pêche. J’ai sorti mon couteau pour le ranger et elle est partie en courant. » Les faits remontent à cet été. 

De retour d’une partie de pêche bien arrosée, le prévenu avait forcé l’entrée de l’appartement commun pour rejoindre sa compagne qui s’y était enfermée. La jeune femme s’était enfuie en courant, emportant leur fils de 3 ans dans les bras, puis s’était réfugiée dans un restaurant voisin. Le suspect était arrivé en hurlant qu’il allait la tuer. Il l’avait empoignée, lui avait tiré les cheveux, l’avait fait tomber au sol. À l’arrivée de la police, il se frappait la tête contre sa voiture. « Monsieur est un habitué des tribunaux », soulignait le ministère public dans son réquisitoire. « Son casier judicaire compte 13 pages, dont de nombreuses condamnations par le tribunal de police, mais aussi pour coups et blessures. » Outre les 10 mois d’emprisonnement, l’intéressé écope d’une amende 800€.