Le parquet du Luxembourg requiert 10 mois d’emprisonnement à l’encontre d’un Rochois d’une trentaine d’années pour coups et blessures sur sa compagne, enceinte au moment des faits. Des faits que le prévenu ne reconnait qu’à moitié. « Je me souviens lui avoir pris mon fils des bras et lui avoir tiré les cheveux. Mais pour le reste, je ne me rappelle plus trop », explique-t-il à l’audience de ce jeudi. 

La victime l’accuse aussi de l’avoir menacée avec un couteau. « Je rentrais de le pêche. J’ai sorti mon couteau pour le ranger et elle est partie en courant », explique l’intéressé. La scène date du mois dernier. Alors qu’il revient d’une partie de pêche bien arrosée, le prévenu réalise que sa compagne s’est enfermée dans leur appartement suite à une dispute. Comme elle refuse de le laisser rentrer, il passe par le balcon et brise une vitre. La jeune femme part en courant, emportant leur fils de 3 ans dans les bras, puis se réfugie dans un restaurant voisin. Le suspect arrive en hurlant qu’il va la tuer. Il l’empoigne, lui tire les cheveux, la fait tomber au sol. Quand la police arrive pour l’interpeller, il se frappe la tête contre sa voiture. « Monsieur est un habitué des tribunaux », souligne le ministère public. « Son casier judiciaire compte 13 pages, dont de nombreuses condamnations par le tribunal de police, mais aussi pour coups et blessures. » 

Son avocat plaide pour une peine de travail. « Et vous pouvez y aller », ajoute Me Renaud Duquesne. « Ça occupera monsieur. Il est grand temps qu’il comprenne. » Jugement le 11 septembre.