Paul Kiame, conseiller communal et médecin, est très affecté par ce qu’il vient de vivre ces dernières semaines. On l’a senti très ému lors d’une conférence de presse organisée ce mercredi, en présence des membres du Collège. 

« J’ai vécu un mois très difficile, qui a commencé par des accusations sur les réseaux sociaux, puis lors du conseil communal. Suite à ces attaques de l’opposition, mon épouse a même eu des craintes d’aller faire ses courses seule, de peur qu’on ne l’aborde et lui pose des questions à mon sujet. Je l’ai accompagnée. On m’a traité de voleur ! Ma famille au Liban a eu vent de cette affaire et m’a demandé si j’avais besoin d’argent. Non, je n’ai rien commis de mal. Mes parents peuvent être fiers de leur fils. Tout cela m’a touché », dit-il d’entrée, la voie remplie d’émotion. 

Il y a quelques semaines, l’opposition (Ecolo+/PourvouS) mettait en avant une irrégularité concernant le traitement accordé par la Ville d’Arlon vis-à-vis du conseiller Kiame, également médecin expert pour la commune depuis 2017. Soit juste avant les élections et sa nomination en tant que conseiller communal. Elle lui reprochait ainsi un cumul de fonctions et un salaire d’environ 18.000€ perçus « illégalement ». Contraire au Code de la Démocratie Locale. La Tutelle avait été avisée et a rendu son avis : Paul Kiame n’a pas fauté. 

« Je tiens aujourd’hui à remercier la population arlonaise. Je ne me suis jamais senti exclu, j’ai perçu le soutien de mes patients, des citoyens et du Collège. J’ai toujours travaillé avec le respect et je continuerai à travailler pour la Ville. » Paul Kiame ajoute encore que la manière de faire de l’opposition n’a pas été la meilleure. « Ça a été trop loin. On peut attaquer un concept/une idée, mais pas une personne. Quand vous attaquez une personne, vous attaquez aussi sa famille », conclut-il. Quelques heures avant le conseil communal (jeudi soir), Romain Gaudron a réagi : « Ecolo+ n’a pas attaqué personnellement le conseiller Kiame. Nous n’avions pas cité la personne mise en cause, c’est le Bourgmestre en personne qui a évoqué son nom », a-t-il dit en substance. La tension est palpable à Arlon, entre l’opposition (PourvouS – Ecolo+) et la majorité (Arlon2030).