Le Centre européen de sécurité et d’éducation spatiale est l’unique candidat

Une étape décisive a été franchie à Séville dans le projet du gouvernement de faire de l'ESEC-REDU le centre de cybersécurité de l'ESA. En effet, lors de la réunion qui s’est achevée, ce jeudi, le Conseil ministériel de l'Agence spatiale européenne (ESA) a décidé de consacrer d'importants moyens contre la cybermenace.

Le site de l'ESEC-Redu, situé en province de Luxembourg, est le seul candidat affirmé pour devenir le nouveau centre opérationnel de référence en matière de cybersécurité, ainsi que l'a plaidé le ministre fédéral de la Politique scientifique David Clarinval.

Il sera chargé, à terme, de la protection de toutes les activités et infrastructures spatiales de l'ESA. Le projet est ambitieux : une première enveloppe optionnelle de 27 millions d'euros a été proposée par l'ESA dont 14 millions sont apportés par la Belgique.

De son côté, l'exécutif de l'ESA s'est formellement engagé à la compléter à hauteur de 10 millions d'euros via le programme obligatoire. Ce projet va créer d'importantes opportunités dans les communautés scientifiques et industrielles, renforçant encore un peu plus l'excellente réputation de la Belgique dans le domaine spatial.