Trois projections sont programmées. Les spectateurs seront accueillis selon le protocole en vigueur au moment de la fermeture des cinémas fin octobre : une jauge fixée au tiers de la capacité d’accueil, un sens giratoire, le port du masque obligatoire et l’interdiction de consommer boissons et nourriture dans la salle. « Ouvrir le cinéma représente un acte politique », explique Valérie Jacquart, gérante. « On n’a toujours aucune perspective à l’heure actuelle. Les salles de cinéma sont en train de se déliter par rapport à l’offre de vidéo à la demande. Faire revenir les gens en salle va nécessiter un travail de longue haleine. Les salles ont dû fermer. Mais la création a continué. On va devoir faire des choix cornéliens pour satisfaire le public. » 

À l’affiche : Adieu les cons, d’Albert Dupontel, The Human Voice, de Pedro Almodovar, et Calamity, un film jeune public projeté lors d’une séance exclusivement réservée aux moins de 13 ans. « Les gens se tâtent un peu. Mais les séances commencent à se remplir. » Informations et programmation sur www.plazahotton.be.