Un habitant des environs de Saint-Hubert comparaissait jeudi matin devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau pour incitation à la débauche sur mineure. Econduit par sa femme depuis la naissance de leur enfant, ce conducteur de bus dans la trentaine s’est consolé en adressant des messages à caractère sexuel à une ado de 14 ans qu’il transportait régulièrement. 

« Il flatte la victime en lui disant qu’elle est jolie, polie, qu’elle a un beau sourire... Puis peu à peu, les messages deviennent plus coquin », explique le substitut du procureur. Aux messages explicites s’ajoutent des photos de sous-vêtements avec sexe en érection et des invitations au restaurant. « Monsieur a clairement expliqué aux enquêteurs que son idée était d’avoir des relations sexuelles avec l’adolescente. » S’il reconnait l’envoi des messages, le principal intéressé nie avoir voulu abuser de la jeune fille. « La situation au sein de son couple se dégradait de plus en plus », explique son avocate. » Il s’est alors réfugié dans l’alcool. Il avait juste envie de se sentier désiré. » 

Présent à l’audience, l’ancien chauffeur de bus n’est manifestement pas fier de son comportement. « Je regrette... Un jour, la vie dérape. Je ne comprends pas comment je peux avoir été amené à commettre des faits aussi dégueulasses, alors que j’ai eu de bons parents, une bonne éducation. » Jugement le 27 mai.