Un ancien chauffeur de bus s’est retrouvé devant le tribunal correctionnel de Neufchâteau pour incitation à la débauche sur mineure. Éconduit par sa femme, le trentenaire s’est consolé en adressant des messages osés à l’une de ses passagères, âgée d’à peine 14 ans. 

« Il flatte la victime en lui disant qu’elle est jolie, polie, qu’elle a un beau sourire... Puis peu à peu, les messages deviennent plus coquins », expliquait le parquet dans son réquisitoire. Il est aussi question de photos à caractère sexuel, d’invitations au restaurant. Le principal intéressé niait toutefois avoir voulu abuser de la jeune fille. Il voulait seulement se sentir désiré. « Je regrette... Un jour, la vie dérape. Je ne comprends pas comment je peux avoir été amené à commettre des faits aussi dégueulasses. » 

Le tribunal lui a accordé la suspension probatoire du prononcé. Parmi les conditions à respecter : se soumettre à un suivi et ne plus fréquenter la jeune fille.