Le tribunal correctionnel de Neufchâteau a condamné Pierre Otjacques, conseiller communal de Neufchâteau, à 12 mois d’emprisonnement avec sursis pour entrave méchante à la circulation et rébellion armée. Vétérinaire de profession, le prévenu a pris tous les risques pour pratiquer une césarienne dans une ferme de Bras (Libramont). Comme engager une course-poursuite effrénée avec la police. Il a commencé par couper la route à une patrouille à la sortie de la E411 près de Verlaine. 

Les policiers l’ont pris en chasse feux bleus activés et sirène hurlante. L’automobiliste a traversé les agglomérations de Lamouline et Recogne avant de monter sur la N89 vers Saint-Hubert à une vitesse telle que ses poursuivants ont fini par le perdre de vue. Malgré l’intervention de renforts de la zone Semois-et-Lesse et la présence d’un barrage à la sortie de la nationale, l’élu chestrolais est parvenu à destination, quitte à descendre dans l’accotement pour esquiver le dispositif policier. Ce n’est qu’une fois arrivé qu’il a pu être appréhendé, sous l’emprise de l’alcool. "J’étais à un anniversaire. Mais on m’a rappelé pour un accouchement. Je voulais absolument arriver dans la cour pour voir où en était la vache", expliquait-il au juge en juillet dernier. Outre la prison, il écope d’une amende de 3.200€ et d’une déchéance du droit de conduire de 6 mois.