Le conseiller communal Richard Lambert, ne prend plus de pincette lorsqu’il s’agit de parler du dossier du hall sportif de Muno. "Ma remarque n’aura certainement pas beaucoup de poids dans la balance. Mais pour reprendre un terme qu’un ancien président de la République française disait, ce dossier est véritablement abracadabrantesque ! Je ne citerai pas l’auteur de projet, tout le monde le connaît (NDLR : Service Technique Provincial). Pour ce hall, nous avons 3 lots qui vont être restaurés : le gros œuvre, le chauffage et l’électricité. Pour cette dernière, on était parti sur un montant d’environ 24.000€. On se retrouve avec le triple et un montant actuel porté à 75.000€", dit-il.

Pour bien comprendre la situation, il faut retourner en 2016. La majorité de l’époque souhaitait, à juste titre, rénover le site, devenu obsolète. Des subsides sont ainsi obtenus via Infrasports et la Région wallonne. Bonne nouvelle, croit-on… "Environ 290.000€ de subsides sur des travaux estimés à plus ou moins 360.000€. À l’époque", précise de son côté l’échevin Yves Planchard, qui partage l’avis de Richard Lambert, membre de l’opposition. Mais en Belgique, rien ne se passe jamais comme ailleurs. La commune de Florenville l’apprend à ses dépens.

On vous passe tous les détails, mais lorsque le cahier des charges est transmis à la Tutelle pour approbation, cette dernière refuse le dossier en l’état pour des détails administratifs. "Nous avions alors deux options : aller en justice et nous opposer à la décision de la Tutelle. Ou alors, retravailler le dossier. Le choix numéro 2 a été pris. Le temps a passé. Et entre-temps, inutile de vous préciser que les prix avaient augmenté pour ce lot 3, car les normes en matière électrique avaient évolué. Pas de chance ! Nous avons donc dû à nouveau adapter le cahier des charges", dit-il.

Et aujourd’hui, la commune devra donc débourser plus que prévu et utiliser ses fonds propres. "Le coût global tourne autour de 460.000€, les subsides sont les mêmes : 290.000€. Au final, au lieu de 75 % financés par la RW, on sera sans doute à 50 %. Mais le plus important à retenir pour le citoyen reste quand même de savoir que ces travaux sont nécessaires pour leur donner ce merveilleux outil", conclut-il.

À noter que les lots 1 et 2 ont déjà été attribués, le lot 3 le sera bientôt. Les travaux ne démarreront que quand l’auteur de ce lot 3 sera désigné. Peut-être au début du second semestre 2021…