Luxembourg Cinq formations politiques s’unissent pour afficher chez des privés près des bureaux de vote

La disparition des panneaux d’affichage électoraux pour le scrutin du 26 mai prochain, à Neufchâteau, a fait réagir les hommes et les femmes politiques.

"Installés par les ouvriers communaux, à proximité des bureaux de vote, ils ont été retirés quinze jours plus tard", s’étonne Yves Evrard (MR). "C’est un déni de démocratie mais aussi un manque de respect pour les formations politiques qui y avaient déjà apposé des affiches."

Pour Thibault De Ridder (DéFI), ce retrait est d’autant plus inacceptable qu’à l’exception du CDH, dit-il, les autres partis, comme le MR, Ecolo, le PS et DéFI, ont signé une charte dans laquelle ils s’engagent à n’afficher que sur les panneaux officiels. "Ce retrait nous prive de visibilité : c’est aberrant !", dénonce-t-il. "Dans ces conditions, cinq formations politiques - les quatre déjà citées et le collectif citoyen - se sont concertées pour trouver une alternative. Des panneaux collectifs ont été placés sur des terrains privés à proximité des bureaux de vote."

Quant à savoir pourquoi le collège communal qui avait décidé de placer des panneaux les a enlevés, mystère. Au dernier conseil communal, à la question posée par la minorité, un échevin n’a pas donné d’explication se contentant de préciser que l’affichage officiel n’était autorisé, pour ce triple scrutin, qu’à l’Espace 29.

Par la suite, la candidate Ecolo, Coralie Paul, a interpellé un échevin à ce sujet. "Il m’a répondu que ce qui avait motivé la décision, c’est la volonté de mener une campagne propre", indique-t-elle. "Cette réponse m’interpelle dans le sens où Ecolo s’est, comme d’autres, prononcé contre un affichage sauvage. Nous avons donc décidé de placer sur terrains privés, des panneaux partagés afin de respecter notre engagement d’une campagne plus propre. Au-delà des adversaires politiques, il s’agit d’une collaboration pour le respect des règles minimales de démocratie. Nous pallions ainsi le déficit démocratique ambiant des dirigeants de notre commune."

Nadia Lallemant