La ville de Marche lance une nouvelle campagne pour soutenir ses commerces de proximité. Une campagne à visage humain puisqu’elle s’appuiera principalement sur les portraits des différents commerçants marchois. Ils sont environ 80 à s’être prêtés à l’exercice photographique. Leur sourire s’affichera sur les réseaux sociaux, sur de grandes bâches aux entrées de la ville ou encore sur les écrans dans certains commerces. Objectif : mettre en avant l’importance de l’achat local et valoriser l’humain qui se cache derrière chaque commerçant.

"Il ne suffit pas de dépoussiérer les vieilles pierres d’un centre-ville, encore faut-il leur donner vie, surtout après la crise sanitaire", souligne le bourgmestre André Bouchat. "Le cœur de ville a besoin comme de respirer des commerces de proximité. On y favorise la dimension humaine, le conseil personnalisé et les échanges qui renforcent le lien social. Et nous espérons encore les amplifier avec cette campagne. Voilà pourquoi la Ville, avec son ADL, soutient ardemment et chaleureusement ses commerçants."

Des efforts apparemment payants. D’après l’Agence de Développement Local, le nombre de cellules vides et disponibles serait passé de 17 en 2018 à seulement 10 à l’heure actuelle. Si le confinement semble avoir favorisé un retour des consommateurs vers le commerce local, certains secteurs tels que l’Horeca et l’équipement de la personne n’ont pas bénéficié des mêmes tendances. "Depuis trois ans, le centre-ville de Marche voit fleurir de plus en plus de commerces, même si ce fut très difficile avec la crise sanitaire", constate Raphaël Guissard, président de l’ADL. "Derrière chaque nouvel espace, c’est le sourire d’un commerçant, une histoire, une ambiance particulière et des opportunités à saisir. Ce sont des hommes et des femmes qui sont souvent passionnés par leur métier."

Lancée à l’initiative de la ville, de l’ADL et de l’association des commerçants, la campagne s’étalera sur environ un an. Les photos prises par la photographe marchoise Julie Laval seront diffusées régulièrement sur les réseaux sociaux au cours des prochains mois.