Le centre de formation Epicuris a choisi d’installer provisoirement ses quartiers dans le Palais 4 du WEX de Marche-en-Famenne. Une manière pour ce partenaire du Forem, le seul spécialisé dans les métiers de bouche en Wallonie, de s’adapter aux impératifs sanitaires du Covid. 

« Il fallait une surface suffisante pour pouvoir aménager des ateliers de 80m² afin de pouvoir y accueillir 20 personnes, avec la hauteur de plafond et la ventilation nécessaires », explique Noémie Henry, directrice d’Epicuris. Cinquante personnes s’y forment depuis lundi à des métiers en pénurie tels que la boucherie, la boulangerie, la pâtisserie, mais aussi la cuisine en collectivité. « Les entreprises veulent engager, mais elles ne trouvent pas de main d’œuvre qualifiée. Le problème est qu’il existe trop peu d’écoles de formation et que ces métiers traînent souvent une connotation négative. Il faut démystifier ces métiers, des métiers qui ont par ailleurs l’avantage d’être non-délocalisables. L’intérêt d’un centre de formation éphémère tel que celui-ci est qu’il nous permet de nous déplacer là où la tension entre le monde de l’emploi et la formation est la plus forte. » 

Une expérience similaire a été menée l'été dernier à Mons, avec des résultats très encourageants à la clé. « 90% des gens formés sur place ont été engagés depuis lors », poursuit Noémie Henry. « L’objectif est de faire en sorte que le profil du candidat corresponde à celui rechercher par l’entreprise. » Les inscriptions sont ouvertes jusque fin mars. Les formateurs espèrent former une centaine de personnes d’ici l’été.