Luxembourg

Le parquet général avait requis une peine de 5 ans de prison avec sursis à l’encontre du praticien

La cour d’appel de Liège a acquitté Pierre, a acquitté un médecin sexagénaire de Léglise qui encourait 5 ans de prison avec sursis pour attentats à la pudeur et viols sur plusieurs patientes. 

 Tout a commencé par le dépôt de plainte d’une patiente. Ensuite sept autres dames se sont greffées à la plainte initiale de cette patiente. Six plaintes ont été écartées pour cause de prescription. 

Le premier fait dont il devait répondre s’est produit le 24 juillet 2013. Une patiente de 60 ans s’est présenté au cabinet du praticien et ce dernier lui a fait un examen gynécologique car elle se plaignait de douleurs au ventre. Selon le praticien, il s’agissait d’un examen indiqué selon les douleurs expliquées par la patiente. Pierre lui a fait adopter trois positions dans le cadre de l’examen.

 Après la première audience devant le tribunal correctionnel, cette dame aurait envoyé un message au médecin. "Elle m’a appelé Pierre et m’a demandé combien je payerais pour qu’elle retire sa plainte." 

Les autres faits qui étaient reprochés au prévenus concernent une patiente légèrement déficiente mentale. Celle-ci a déclaré que le médecin lui aurait fait subir des faits de moeurs qui s’étalaient sur une dizaine d’années. Cette patiente venait très régulièrement au cabinet, parfois plusieurs fois par jour. Elle a expliqué que le médecin en avait profité pour lui introduire le doigt ou le sexe dans le vagin. Le praticien a toujours totalement démenti. 

 La cour d’appel a acquitté le prévenu de tous les faits mis à sa charge.