Luxembourg À Halanzy (Aubange), les habitants sont en colère à la suite de la fermeture de la banque.

La politique menée depuis des années par le monde bancaire (en matière de digitalisation) ne plaît pas à tout le monde. Et pas aux riverains situés à Halanzy. "D’accord, c’est pratique de réaliser des opérations vie Internet mais moi, je fais partie des personnes qui veulent aussi avoir ce contact physique/humain avec mon banquier. Je fais sans doute partie de la dernière génération du genre et c’est bien dommage. Comme on dit, les banques se foutent des clients. Elles ne pensent qu’à leurs intérêts", lâche Paul, cet habitant d’Halanzy qui est en colère depuis quelques jours.

Pourquoi ? Comme les bureaux de poste, le nombre de banque a tendance à diminuer fortement ces dernières années. Surtout dans les villages de la province de Luxembourg. Les institutions bancaires, à la recherche d’économies, n’ont pas trop le choix et décident de supprimer certains bureaux où la situation n’est plus trop rentable. Le dernier exemple en date vient donc d’Halanzy. "Aujourd’hui, notre dernière banque (il y en a eu 5 dans le passé) vient de fermer définitivement ses portes. Il faudra désormais aller à Athus pour être servi par une personne au guichet. Que vont faire les personnes âgées du village ou tout simplement ceux qui ne savent pas se déplacer sur Athus ou ailleurs pour effectuer des opérations bancaires ?", s’interroge de son côté Michel.

Un autre habitant pointe aussi du doigt les autorités communales. "Y a-t-il eu des réactions communales ? Malheureusement non ! Halanzy va de nouveau mourir de sa belle mort et sans aucune réaction du politique, le reste suivra", nous explique-t-il.

Mais est-ce le rôle de la commune d’empêcher une banque de quitter le village ? A priori non… Mais les riverains que nous avons interrogés affirment que la commune devait voir le vent tourner et anticiper. Qu’il fallait donc créer des "incitants" pour que la banque ne ferme pas. "On a un accord de principe avec la banque (ING). Un distributeur automatique sera bientôt installé sur la façade de l’ancien hôtel de ville à Halanzy", explique de son côté le bourgmestre d’Aubange, Jean-Paul Dondelinger, qui comprend la réaction des citoyens.

Laurent Trotta