En principe, la date du 25 septembre était considérée comme étant la meilleure soirée pour écouter le brame du cerf. C’est en effet ce qu’on peut appeler "leur pic" de la saison, cette grande parade de l’animal qui ne fait que chanter plus qu’à l’accoutumée.

Pas de chance cette fois-ci, la météo assez pluvieuse et le vent qui régnaient ce samedi soir n’ont pas été favorables. Pourtant, malgré les mesures sanitaires à respecter et les six degrés affichés au thermomètre, une trentaine de visiteurs avaient fait le déplacement. "Les visites se font le vendredi et le samedi, sur réservation. Par rapport à l’an dernier, nous n’avons pas été moins de trente personnes par groupe à chaque fois, covid oblige. Mais cela représente quand même la moitié de fréquentation par rapport à une année normale", explique l’un des guides et agent de la DNF (Division Nature et Forêts), Jérôme Collot. L’expert de la forêt poursuit en précisant qu’il est encore possible d’écouter le cerf le soir, mais en respectant certaines conditions si on vient dans la forêt de Saint-Hubert, derrière l’aérodrome. "Ne jamais s’approcher trop près de l’animal, ne pas avoir peur d’attendre, parfois des heures (rires). Utiliser les chemins balisés en forêt et ne pas aller hors sentier, c’est pour votre sécurité. Ou encore n’y aller qu’après que la chasse soit terminée. Soit, après 20H", dit-il.

La période du brame du cerf est toujours un événement particulier à découvrir. Si une grande majorité des visiteurs viennent de la région, d’autres n’ont pas hésité à faire des kilomètres pour être présents. Annie et sa fille viennent de la région liégeoise. "C’est de la chance. Parfois, on les entend durant des heures. Parfois, une ou deux fois seulement. C’est quand même assez impressionnant à entendre. Se promener la nuit en pleine nature, c’est aussi la première fois qu’on le fait. C’est très sympa", confient-elles.

Il reste encore une bonne dizaine de jours avant que la saison ne se termine. Toutes les informations utiles peuvent être demandées auprès du Syndicat d’Initiatives de Saint-Hubert ou à la Maison du Tourisme.