Luxembourg La réalisation des masters des sculptures en bronze a été confiée à la marbrerie Design Stone

Le Libramontois Anthony Cognaux, à la tête de la marbrerie Design Stone, a accepté de relever un nouveau défi : réaliser les masters des chats de Geluck qui seront exposés sur les Champs-Elysées à Paris au printemps prochain.

"Notre robot 7 axes nous permet de réaliser des pièces plus grandes et plus complexes à travailler", souligne le maître marbrier et tailleur de pierre. "Grâce à ce robot qui peut travailler dans toutes les positions, nous avons réalisé, par exemple, un orang-outang et un ours polaire d’un sculpteur sur bronze."

Prix de l’artisanat à deux reprises au salon Batimoi à Marche-en-Famenne, l’artisan a également reçu la médaille du cadet du travail en 2011. Sa renommée est arrivée aux oreilles de Philippe Geluck.

"Le bouche-à-oreille a, sans doute, joué", poursuit Anthony Cognaux. "Le papa du chat n’est pas venu lui-même à l’atelier à Libramont. Il s’est fait représenter par son bras droit lequel a passé commande."

La confection des masters en polystyrène, c’est-à-dire les modèles à l’échelle 1/1 à partir desquels les moules en silicone seront réalisés, est déjà bien avancée.

"La première étape a consisté à scanner les maquettes et à réaliser des petits modèles de 30 et 70 centimètres", précise-t-il. "Ensuite, ils ont été agrandis et fraisés. Si tout se déroule comme prévu, le travail qui m’a été confié sera terminé la semaine prochaine."

D’autres artisans prendront le relais pour réaliser les dernières étapes avec, au final, le dernier moule dans lequel du bronze élevé à 1200 degrés sera coulé. Les chats statufiés seront vingt au total. Des chats hors norme de trois mètres de haut avec le socle. Le félin se mettra en scène, sur les Champs Elysées, de manière à la fois surréaliste, poétique et humoristique. Cette exposition itinérante se déplacera à Bordeaux, Caen, Lille, Mulhouse, Marseille, Genève, Luxembourg et Liège.

Le projet d’exposition des chats de Geluck sur les Champs Elysées a été validé, il y a près d’un an, par la ville de Paris. L’ouverture au public est prévue le 9 avril 2020. La tournée internationale débutera à la mi-juin et se clôturera à Liège, à une date qui n’a pas encore été précisée. Des reproductions en bronze, mais en modèle réduit, devraient être exposées dans un Musée du chat et du dessin d’humour, à construire, à Bruxelles près du Palais Royal.

Un bâtiment neuf de 4000 m2 sur sept étages qui devrait se concrétiser en 2023. Rappelons que le nouvel album La Rumba du chat, vient de sortir aux éditions Casterman. Il s’agit du 22e album pour 35 ans d’existence et 14.000 dessins publiés.

Signalons encore que toutes les étapes de la réalisation des statues de trois mètres de haut seront détaillées dans un ouvrage qui sera publié par la même maison d’édition. L’occasion de découvrir en images l’atelier libramontois de Design Stone.

Nadia Lallemant