Le concept de ce sport accompagné d’écrans : apprendre en s’amusant !

Non, il ne s’agit pas seulement d’une marque de biscuits bien connus. Lü est aussi un concept canadien que trois Luxembourgeois ont voulu adopter : Stéphane Duterme, Brigitte Romedenne et Thomas Mathieu. Ce sont les gestionnaires du complexe sportif de Libin.

"Pour la première fois dans notre province, un tel dispositif sera bientôt installé à Libin. On l’aura avant Noël. C’est en fait un projecteur que l’on fixe sur le plafond. Les images sont ensuite projetées sur un mur ou sur une toile (8x5 m). Lü est un environnement spatial intelligent qui comprend et réagit aux comportements et aux interactions des joueurs en temps réel. La salle de sport est transformée en un véritable terrain de jeu interactif, permettant aux participants de combiner leur passion pour les jeux interactifs avec l’activité physique", commente le dernier cité.

En pratique , Lü est accessible à tout le monde : enfants, étudiants, adultes ou seniors. Même les personnes ayant un handicap peuvent y jouer. "On apprend en s’amusant. Lü est fourni avec plusieurs applications. Chaque mois, trois nouvelles applications gratuites seront mises à jour par le fournisseur. Les élèves de primaire pourront par exemple apprendre la géographie ou les maths en jouant. Les adultes pourront pratiquer leurs exercices physiques (abdos) en suivant les consignes de l’application spécifique. Bref, tout le monde y trouvera son compte", poursuit Thomas Mathieu.

Pourquoi avoir opté pour un tel dispositif ? C’est l’évidence même. En 2019, on ne pourra plus y échapper. "Nous sommes à l’ère du numérique. Dans nos écoles, on utilise déjà des tablettes avec pas mal d’applications. Moi, je connaissais déjà ce concept car je l’avais vu sur Internet. Il y a quelque temps, le représentant de ce dispositif est venu nous trouver. Après nous avoir fait une démonstration en présence de quelques élèves et des autorités communales, nous l’avons adopté."

Libin aura ainsi deux Lü dont la valeur totale est estimée à 33.000 euros. C’est l’ASBL Libin Sport qui prend en charge l’entièreté de cet investissement.

L.T.