Ceci, alors que la foire agricole ne débute que ce vendredi

Il n’est pas encore 13 heures ce jeudi que la salle d’attente des urgences est déjà bien remplies. Les blessés viennent essentiellement de la région. Ici, un scout a fait une chute de quelques mètres. Là-bas, cet enfant s’est brûlé la cuisse en jouant sur un toboggan. Sans compter les véhicules du SMUR qui défilent avec des patients déshydratés. Ce sont les premières victimes de la chaleur.

"Les gens sont fous de s’épuiser avec ces températures. On vient de soigner un cycliste de 70 ans qui a eu un malaise en pleine balade", confie Jean-Paul Chenot. Bien souvent, il s’agit de petits bobos, comme des chutes, des piqûres d’insecte ou des malaises qu’il faut traiter. Parfois, on traite certains arrêts cardiaques. Il y aussi les scouts, de fidèles habitués.. "Avec la PPA, on croyait qu’on en aurait eu moins. Mais non…"

A l’heure actuelle, les urgences font face à environ 60-80 interventions par jour. La charge de travail est plutôt conséquente en journée. Avec la Foire, cela risque peut-être d’augmenter. Mais le personnel est bien rodé.

L’infirmer en chef responsable des urgences s’apprête quant à lui à vivre une Foire Agricole sans stress. "On l’aborde sereinement. On a un plan d’urgence au cas où le pire arriverait (ex : attentat, un animal qui écrase des visiteurs sur la Foire). Chacun sait ce qu’il a à faire", poursuit Jean-Paul Chenot.

Et pour désengorger le service à l’hôpital, un poste médical avancé est installé sur le site même de la Foire. On y comptera quelques infirmiers et médecins en permanence. "Ce poste nous soulagera. Il est bien équipé et peut réagir de suite. Sinon, tout le monde viendrait directement aux urgences." Les urgences ont aussi leur plan catastrophe. Des consignes/procédures à respecter pour améliorer les tâches de chacun. "Si besoin, une application Whatsapp permet de contacter tous les membres du personnel. Le hangar réservé aux véhicules se transformerait en "première" salle pour filtrer les patients", conclut-il.

Finalement, les urgences feront ce qu’elles font d’ordinaire. Ce qui devrait rassurer plus d’un visiteur qui viendra à la Foire Agricole ce week-end.

L.T.